Le MUDAC

Une façon différente et moderne d'aborder l'Art
Différentes collaborations Air Jordan

Evaluation: 4 / 5

Budget: environ 10.- CHF

Région: Lausanne - VAUD

Catégories: art, Culture, Musée, Loisirs

Saison: Toute saison

Mon expérience ...

Nous nous sommes rendus au MUDAC qui est encore localisé juste en dessous de la Cathédrale de Lausanne, avant qu’il ne démémage, dans quelques temps, au sein du site PLATEFORME 10.

Nous n’avions pas prévu d’y aller en particulier, mais c’est un musée qui nous tient à coeur et on n’est jamais déçu quand on pousse la porte. Les expositions sont magnifiques, faciles d’accès et elles permettent toujours de s’interroger sur sa propre perception de l’Art et de la société actuelle.

SNEAKER COLLAB, visite d’un dressing de luxe

Mais revenons à nos moutons. L’affiche qui a attiré notre attention est celle de l’exposition Sneaker Collab. Cette exposition, qui est en lien avec les Jeux Olympiques de la Jeunesse Lausanne 2020, se concentre sur un objet iconique : la basket.

En entrant dans le musée, on remarque tout de suite le paillasson qui a été personnalisé spécialement – joli clin d’oeil. Dans deux salles, on découvre des dizaines et des dizaines de modèles de sneakers qui ont été développés en collaboration avec des designers, des artistes, des personnalités. On se croirait facilement dans le dressing d’une star de la NBA. On voyage dans le temps, on s’impressionne devant des chaussures de 1976 et on y retrouve même des modèles qui ont été créés spécialement pour des films cultes. On découvre la place que la basket a pris dans la société, comment cet objet est entré dans notre quotidien jusqu’à marquer la culture urbaine.

On a eu la chance de découvrir l’artiste Serge Lowrider qui était en plein travail sur sa fresque murale. Un travail de minutie qu’on pourrait regarder pendant des heures.

L’exposition SNEAK COLLAB est encore à voir jusqu’au 26 janvier.

HORS PISTES

Changement de décor, au premier étage, on est totalement dépaysé. On voyage du Burkina Faso au Groenland selon la pièce dans laquelle on se trouve.

On découvre le projet HORS PISTES où comment des designers ont pris le temps de se rendre sur place, d’échanger avec les artisans, d’apprendre à travailler la matière selon certains codes et de s’inspirer de leurs savoir-faire pour créer et revisiter des objets du quotidien.

On peut suivre facilement le processus de création grâce aux carnets de notes, aux échantillons, aux photos et vidéos qui sont présentés. On découvre d’où est venue l’inspiration : des statuettes en bronze qui deviennent des saladiers, des sacs tressés qui se transforment en étagères.

On se rendre compte surtout qu’il est important d’échanger, de partager et de s’ouvrir aux autres cultures.

L’exposition HORS PISTES est quant à elle encore visible jusqu’au 12 janvier 2020.

Des visites guidées sont régulièrement organisées. Mais ce qu’on apprécie le plus dans ce musée c’est surtout la possibilité de prendre part à des ateliers (pour les enfants et/ou pour les familles). Sur inscription et pour une modique somme, on participe à une visite accompagnée de l’exposition en cours, puis on prend part à un atelier qui nous permet de découvrir les matières utilisées par le(s) designer(s), d’aborder un thème et de laisser parler sa créativité.

Le musée a également un shop dans lequel on peut rapidement passer autant de temps que dans l’exposition elle-même. En plus des magnifiques livres et objets du quotidien revisités, on y a trouvé des pochettes de protection pour les sneakers et des chocolats en forme de sneakers créés également spécialement pour l’exposition.

En images ...

Expérience partagée par ...

Ryu & Inari
Nous sommes deux, Ryu (12 ans) et Inari (35 ans) et nous ne tenons pas en place. Nous sommes toujours à l'affût d'une nouvelle opportunité pour découvrir le monde et apprendre. Un peu geek sur les bords, gourmands (même sans gluten) et amoureux des animaux, on aime s'amuser, voyager et partager nos bons plans.