Muséum d’histoire naturelle de Genève

Le plus grand musée d'histoire naturelle de Suisse
diorama de l'Afrique

Evaluation: 5 / 5

Budget: environ 0.- CHF

Région: Genève - GENÈVE

Catégories: Animaux, Exposition, Musée, Visite, Loisirs

Saison: Toute saison

Mon expérience ...

C’est en compagnie d’une petite Lutine6 fraichement sortie du ventre maternel ainsi que d’une Lutine-cousine, qu’en ce samedi de février nous nous rendons à Genève. Avec cette joyeuse Tribu de 7 Lutins nous avons prévu la visite du plus grand musée d’histoire naturelle de Suisse.

Au cœur d’un bâtiment moderne

Un petit parc, décoré de quelques statues d’animaux, précède l’entrée du musée. Le soleil est de la partie mais il fait froid, alors nous ne nous attardons pas et entrons rapidement dans le musée. Le bâtiment, récent et moderne, est spacieux et aménagé de manière agréable. A l’entrée nous sommes accueillis par une hôtesse dernière son bureau d’information. Celle-ci nous informe de l’entrée gratuite pour les expositions permanentes. Les expositions temporaires sont payantes, mais en ce moment il n’y en a pas. Elle nous renseigne également volontiers sur les différentes salles d’expositions aux divers étages.

Nous commençons par faire un premier arrêt au vestiaire afin de nous alléger.

Le Café

L’heure de midi étant déjà passée, et les estomacs des Lutins criant famine, nous décidons de nous restaurer avant de partir à la découverte des salles d’expositions permanentes. Au 1er étage se trouve le « Café », une cafétéria proposant un menu du jour, un menu enfant, des sandwichs et diverses petites restaurations chaudes et froides.

En avant !

Une fois tout ce petit monde rassasié nous nous aventurons dans l’exposition se trouvant en face de la cafétéria. Cet espace est dédié à la faune exotique, et plus particulièrement aux mammifères et oiseaux.  A peine à l’intérieur, nous voilà face à plusieurs tigres, gueules grandes ouvertes. De quoi impressionner nos Lutins. Puis nous voyageons parmi les vitrines présentant des oiseaux hauts en couleurs, connus, rares ou même disparus.

Après les oiseaux, nous partons à la rencontre des mammifères. Nous effectuons une sorte de boucle, nous permettant de découvrir, derrière les vitrines, différents animaux classés parfois par familles avec par exemple « Les félins » et parfois par régions avec par exemple « L’Océanie ».

Une fois le tour fait, nous rejoignons le centre de l’espace. Là, se trouve un diorama ouvert de l’Afrique. Notre Lutin5, passionné par les éléphants, a été ravi de pouvoir admirer un gigantesque pachyderme. Après l’Afrique, place à l’Amérique du Sud avec des dioramas magnifiques, puis un peu plus loin à nouveau un diorama ouvert présentant l’Asie et nous terminons l’étage avec les dioramas des animaux des grands froids. Le morse nous aura tout particulièrement impressionné.

A noter : Devant les dioramas se trouvent des livrets explicatifs avec des fiches d’informations sur les animaux présentés dans les dioramas. Simples et rapides à lire, nous avons apprécié ces livrets.

Le 2ème étage

Nous empruntons l’escalier présent au centre de l’exposition du premier étage pour continuer notre découverte de la faune exotique. Le deuxième étage est dédié aux invertébrés, poissons, amphibiens et reptiles. Entre piranhas, tortues, étoiles de mers, requins, poissons et autres petites et grosses bêtes, nous naviguons entre les vitrines. Entre les vitrines mais surtout entre les animaux… Animaux colorés, animaux étranges, animaux effrayants… cet espace nous permet de découvrir ou de redécouvrir une multitude de bestioles, nous rappelant ainsi que le monde animal n’est pas fait uniquement de mignonnes « petites peluches ».

L’espace Blaschka : Les dompteurs du verre

Dans un petit recoin du deuxième étage se trouve un lieu magique : l’espace Blaschka. Ce lieu présente rapidement une partie de l’œuvre du binôme père-fils Blaschka. Ces artisans verriers allemands ont créé, entre 1860 et 1938, d’incroyables réalisations en verre du monde végétale et animal. Le musée de Genève à la chance de pouvoir nous dévoiler une petite collection d’œuvre en verre du monde sous-marins avec par exemple des méduses et des coraux. Leur secret de verriers est malheureusement tombé dans l’oubli par manque de transmission à la mort du fils qui n’avait pas de descendance, mais la précision et la finesse de leur travail nous a laissé stupéfaits.

Après l’exotisme, retour au régional

Une fois que nous avons terminé les deux étages de la faune exotique nous redescendons au rez-de-chaussée pour aller voir l’exposition sur la faune régionale. Cette exposition présente non seulement les mammifères de nos contrées mais également les oiseaux, les invertébrés, les amphibiens et les reptiles. Même si les animaux nous sont plus familiers nous avons eu tout autant de plaisir à vadrouiller parmi les vitrines et dioramas. Les mises en scène sont bien pensées et jolies à observer. Des chaises sont installées devant les dioramas principaux, nous invitant à nous arrêter et redécouvrir notre faune régionale.

Un petit espace ludique présentant les chauves-souris a aussi particulièrement ravit nos Lutins.

A noter : Dans cette exposition il y a une petite salle annexe présentant une collection de pierres précieuses. Nous y avons fait un petit tour mais sans nous y attarder !

Une fin de visite qui passe par la boutique

Une fois n’est pas coutume, après la visite nos Lutins ont très envie de faire un petit tour à la boutique de souvenirs. Entre livres, figurines, jeux et babioles il y a de quoi faire rêver les enfants. Évidemment nous ne pouvons pas à chaque sortie leur offrir des souvenirs, mais parfois ils prennent dans leur tirelire pour s’offrir un petit quelque chose. Cette fois-ci c’est notre Lutine1 qui est ressortie avec deux grands posters pour décorer sa chambre.

Nos petites informations et conseils :

  • Le musée ne dispose pas de parking, il y a un parking souterrain à proximité mais avec une hauteur maximum de 1.95 (autant dire que notre bus 4×4 familial ne passe pas…). Il y a quelques places « parcomètres » aux alentours mais avec une durée de temps limité à 90 min. Nous avons trouvé un parking souterrain avec une hauteur de 2m près du musée d’art et d’histoire.
  • L’entrée au musée est gratuite pour les expositions permanentes et payante pour les expositions temporaires.
  • Nous ne sommes pas allés au 3ème et 4ème étage : minéraux et histoire de l’homme ainsi que les salles utilisées pour les expositions temporaires.
  • Le musée est riche en découverte, il est difficile de tout faire en une fois si on veut prendre le temps de découvrir chaque étage.
  • Accessible en poussette et fauteuil roulant. Le musée disposant d’ascenseur. Pour notre part nous avons préféré utiliser un moyen de portage pour notre Lutine6.
  • Il y a plusieurs points « WC » certains disposent de tables à langer.
  • Le café dispose de chaises hautes
  • Des vestiaires ouverts sont à disposition au 1er étage. Il n’y a pas de casiers à clé ni de surveillance.

En images ...

Expérience partagée par ...

La Tribu en vadrouille
La Tribu en Vadrouille c'est nous, Johan et Emmanuelle, accompagnés par notre "petite" tribu de 6 Lutins. Lutine1 (2011), Lutin2 (2013), Lutin3 (2014), Lutine4 (2016), Lutin5 (2018) et la petite dernière Lutine6 (2020). En famille nous aimons partir à la découverte de la Suisse et de l'Europe. Pleins d'énergie, nous aimons faire découvrir à nos enfants les merveilles de la nature. Quand la météo est plus capricieuse nous en profitons pour éveiller leur curiosité à d'autres domaines en visitant notamment des musées et des châteaux. Et évidemment nous avons aussi plaisir à faire des activitées plus "légères" comme des piscines ou des parcs d'attractions. C''est avec joie que nous vous partageons nos découvertes, en espérant que cela vous donne envie, à votre tour, de profiter de chouettes moments en famille.