Le Domaine des Fauves

A la rencontre des grands et petits carnivores!
le tigre blanc

Evaluation: 4 / 5

Budget: environ 70.- CHF

Région: Les Abrets en Dauphiné - FRANCE

Catégories: Animaux, Carnivores, Enfants, Expérience, Extérieur, Famille, Fauves, Parc, Zoo, Loisirs

Saison: Quand il fait beau

Mon expérience ...

Lors de notre mini-séjour en France voisine, suite à notre découverte du parc « Les Aigles du Léman », nous avons eu l’occasion d’aller visiter un autre parc animalier.

Peu après Chambéry se trouve « Le Domaine des Fauves ». Le nom du parc a, à lui seul, provoqué son petit effet sur nos Lutins. Ils étaient impatients de pouvoir observer des panthères, tigres, lions et autres grands félins.

Une arrivée mitigée

Nous avons trouvé assez facilement Le Domaine des Fauves, mais nous avons été surpris que les indications routières n’aient pas été plus présentes. De plus il faut suivre les panneaux « ZOO », alors que le site se nomme « Le Domaine des Fauves », cela pourrait prêter à confusion. Puis nous avons découvert le parc, celui-ci se trouve relativement centré, alors que nous pensions qu’il serait un peu plus à l’extérieur du village. Et l’entrée nous a paru petite et ancienne. Il y avait pas mal de monde, ce qui nous a un peu rassuré sur l’intérêt du site. Mais lors de la prise de nos billets nous étions quelque peu mitigés.

Une bonne surprise

Après quelques minutes à l’intérieur du parc, notre première impression s’est envolée pour laisser place à la surprise. Le parc est spacieux et bien entretenu. Les allées sont remplies de végétations et les enclos ont l’air récents. C’est seulement de retour chez nous, en nous intéressant à l’historique du parc, que nous avons compris. Le Domaine des Fauves était au départ un petit jardin zoologique qui a ouvert en 1968. Celui-ci s’appelait « le Zoo des Abrets ».  Et c’est seulement en 1999, après de multiples rebondissements et des changements de propriétaires, que le zoo devient « Le Domaine des Fauves ». Il n’a depuis cessé d’être rénové, repensé et amélioré.

On peut deviner par-ci par-là quelques enclos plus anciens, mais il y en a très peu.  Les enclos récents sont assez spacieux et modernes avec des grandes baies vitrées permettant de pouvoir observer les animaux de manière impressionnante.

Nous avons aussi découvert par la suite, qu’en raison du Covid-19, l’entrée et la sortie des visiteurs avaient dû être repensées. D’où notre impression d’une entrée un peu démodée. Nous avons en fait emprunté l’ancienne entrée du zoo.

Des félins mais pas seulement

Après ce petit paragraphe sur l’histoire du zoo, si nous vous parlions des principaux intéressés ? Les fauves !

Nos Lutins n’ont pas été déçus. En arpentant les jolies allées du parc nous avons rencontrés des animaux bien connus des enfants. Mais quel émerveillement pour eux de pouvoir les voir aussi bien. Sa majesté le lion nous a présenté sa magnifique crinière. Le couple de tigre blanc nous a fasciné. Le puma nous a observé de son œil attentif. Le guépard aurait bien croqué Lutin5 pour son dessert. Les jaguars nous ont présenté un spectacle qui aurait pu s’appeler « attrape-moi si tu peux » alors que les panthères sont restées bien cachées. Les hyènes, elles, ont poursuivies leur sieste comme si de rien était.

Mais ce n’est pas tout, en dehors de ces grands carnivores bien connus, nous avons aussi découvert des plus petits félins. Certains qui nous sont plus familiers, comme le lynx, l’ocelot et le serval, et d’autres portant des noms que nous n’avions jamais entendus. Nous avons ainsi appris l’existence des plusieurs races de chats sauvages. Chat pécheur, chat des marais et chat des sables pour n’en citer que quelques-uns. D’autre félins se nomment jaguarondi ou encore margay. Certains ressemblent à un croisement entre plusieurs espèces, comme le caracal avec ses oreilles en pointes.

Et en dehors des félins il y a aussi quelques autres espèces animales carnivores. Notamment des canidés, avec les bien connus loups, mais aussi d’autre bien moins réputés comme le chien des buissons.

Des panneaux explicatifs se trouvent devant les enclos et certains sont présentés de manières ludiques et pédagogiques. Avec des jolies photos et des couleurs ce qui a le mérite d’interpeller les enfants. Il y a aussi la possibilité de faire un « safari quizz », c’est un jeu de piste avec des indices pour trouver à la fin le nom d’un animal. Nous ne l’avons pas fait, mais avons repéré plusieurs panneaux d’indices.

Nous avons aussi rencontré des suricates et des tayras. Et évidemment il y a toute une panoplie d’oiseaux prédateurs. Rapaces diurnes et nocturnes sont de la partie. Nous avons eu l’opportunité d’assister à une présentation d’oiseaux. Ayant visité « Les Aigles du Léman » le jour avant, cette présentation faisait un peu doublon mais il y a toujours un côté un peu magique à voir les rapaces évoluer en vol libre devant nos yeux.

Et il y a également quelques animaux présentés en plus, surtout pour les plus jeunes enfants. Moutons, lapins, poules, paons, perroquets et quelques autres ont ainsi leur place dans ce joli parc.

Le territoire des Loups

Le Domaine des Fauves propose une expérience inoubliable. Celle d’entrer dans l’enclos des loups arctiques.  L’occasion était trop belle pour que nous passions à côté. Sur rendez-vous et avec un petit groupe, nous avons pu pénétrer sur le territoire des loups. Deux soigneurs nous ont accompagnés et nous ont fournis une multitude d’informations sur le loup arctique. Durant une vingtaine de minutes nous avons eu tout le loisir d’observer un couple de loups avec leur jeune. Seule une petite barrière sépare les loups des visiteurs, une petite barrière qu’ils pourraient facilement franchir… de quoi nous tenir en alerte, mais quelle belle expérience pour les adultes et les enfants.

On a faim !

Sachant que des espaces étaient aménagés pour pique-niquer, nous avions prévu notre repas. Nous avons tout de même pu remarquer la présence d’un restaurant à l’entrée du parc ainsi que d’un snack-buvette à l’intérieur du parc. Nous avons d’ailleurs profité du snack pour offrir une glace à nos Lutins en guise de goûter avant de reprendre la route. Une jolie façon de terminer cette journée !

Nos petites informations et conseils

  • Le site dispose de deux parkings gratuits. L’un proche de l’entrée et l’autre un peu plus éloigné.
  • Le parc est accessible avec une poussette.
  • L’accès au territoire des loups se fait sur réservation lors de l’achat des billets. Il faut compter 2 euros de plus par personne payante.
  • Espace aménagé pour pique-niquer ou restauration rapide à l’intérieur du parc. Un restaurant se trouve à l’entrée et est accessible même sans visiter le parc.
  • Le site internet fourni toutes les informations concernant les horaires et tarifs. Le parc est fermé durant 3 mois pendant la période hivernale.
  • L’entrée est tout de même relativement chère, surtout pour les familles, sachant que les enfants payent dès 4 ans et qu’il n’y a pas de « tarif famille ». Avec le territoire des loups, cette activité nous aura couté 78 euros (2 adultes – 4 enfants payants).

En images ...

Expérience partagée par ...

La Tribu en vadrouille
La Tribu en Vadrouille c'est nous, Johan et Emmanuelle, accompagnés par notre "petite" tribu de 6 Lutins. Lutine1 (2011), Lutin2 (2013), Lutin3 (2014), Lutine4 (2016), Lutin5 (2018) et la petite dernière Lutine6 (2020). En famille nous aimons partir à la découverte de la Suisse et de l'Europe. Pleins d'énergie, nous aimons faire découvrir à nos enfants les merveilles de la nature. Quand la météo est plus capricieuse nous en profitons pour éveiller leur curiosité à d'autres domaines en visitant notamment des musées et des châteaux. Et évidemment nous avons aussi plaisir à faire des activitées plus "légères" comme des piscines ou des parcs d'attractions. C''est avec joie que nous vous partageons nos découvertes, en espérant que cela vous donne envie, à votre tour, de profiter de chouettes moments en famille.